1. En quoi diffèrent les modes anonyme et semi-anonyme ?
  2. Proposer un abonnement de 60 mois dans un monde si changeant n'est-il pas irréaliste ?
  3. Pourquoi ne pas proposer aux Entreprises de pouvoir valoriser les postes publiés par des techniques telles que Entreprise du jour, recruteur de la semaine, bannière publicitaire, rafraîchissement d'annonce artificiel, sponsorisation marketing, titre en gras ?
  4. N'est-il pas abusif que la durée minimum de contrat TalJob soit 12 mois alors que d'autres sites de recrutement via internet proposent 24 heures ?
  5. Quel est mon intérêt de parrainer mes semblables ?
  6. Ne vais-je pas contre mes intérêts en parrainant mes semblables ?
  7. Les réductions conséquentes constatées lors de la période de pré-ouverture du site en France ne cachent-elles pas un tarif augmenté ensuite ?
  8. Pourquoi le CV anonyme est aussi peu diffusé alors qu'on en parle tant ?

 

Réponses

 

En quoi diffèrent les modes anonyme et semi-anonyme ?

Les éléments indiquant les sexe, prénom, nom, date de naissance, apparence physique telle que photo, nationalité, situation maritale, nombre d'enfants, adresse postale, adresse électronique, téléphone et téléphone portable des Collaborateurs sont rendus anonymes par TalJob et ne sont pas connus de l'Entreprise durant la phase de recherche, ceci de manière équivalente pour les deux modes.

En "mode Anonyme", ces informations ne sont pas communiquées lors de la sélection du Collaborateur par l'Entreprise pour la phase suivante (étude du CV anonyme). Dans ce cas, TalJob assure la mise en relation de l'Entreprise et du Collaborateur jusqu'à la rencontre du Collaborateur et du représentant de l'Entreprise. Les informations anonymes sont communiquées directement par le Collaborateur lors de la rencontre effective avec le représentant de l'Entreprise.

En "mode Semi-Anonyme", ces informations sont communiquées avant le rencontre éventuelle, lors de la sélection du Collaborateur par l'Entreprise pour la phase suivante (étude du CV).

Le mode Anonyme est encouragé par TalJob en diminuant le coût de communication du des CV sélectionnés dans ce mode.

 

Proposer un abonnement de 60 mois dans un monde si changeant n'est-il pas irréaliste ?

Pour un Collaborateur dont le nombre d'annuités minimum de travail est de 42, un engagement de 5 ans est cohérent. A l'aulne de ce constat, une stratégie d'évolution professionnelle cadrée sur quelques années semble raisonnable.

Pour l'Entreprise, la stratégie de recrutement se conçoit rarement pour quelques mois. Là encore, les plans pluri-annuels sont plutôt la règle.

Pour ces deux raisons, l'abonnement initial à TalJob est possible pour 5 ans. Néanmoins, afin de tenir compte de situations contrastées (horizon professionnel raccourci, trésorerie limitée, obligations contractuelles, procédures d'achat, …), un engagement initial plus court sur 1 ou 3 ans est possible, au libre choix de l'Utilisateur tant Collaborateur qu'Entreprise.

 

Pourquoi ne pas proposer aux Entreprises de pouvoir valoriser les postes publiés par des techniques telles que Entreprise du jour, recruteur de la semaine, bannière publicitaire, rafraîchissement d'annonce artificiel, sponsorisation marketing, titre en gras ?

Dans un souci de clarification des offres publiées et d'éthique vis-à-vis des Collaborateurs postulant, les publications sont équivalentes et non différenciées. TalJob n'utilise pas des mécanismes du type Entreprise du jour, recruteur de la semaine, bannière publicitaire, rafraîchissement d'annonce artificiel, sponsorisation marketing ou titre en gras. Ce sont les seuls descriptif du poste, conditions contractuelles et image de l'Entreprise qui sont mis en avant et permettent aux Collaborateurs consultant ces offres d'en mesurer l'intérêt.

Cette position est d'autant plus facile à tenir qu'elle est constitutive de l'éthique de TalJob d'une part et que les Collaborateurs contribuent financièrement à l'activité de TalJob d'autre part.

 

N'est-il pas abusif que la durée minimum de contrat TalJob soit 12 mois alors que d'autres sites de recrutement via internet proposent 24 heures ?

Chez TalJob, le recrutement de Collaborateurs est bien trop important pour que l'Entreprise puisse raisonnablement l'envisager en jour(s) voire semaine(s). Sans traîner plus que de raison, l'échelle de temps, tant pour les Collaborateurs que les Entreprises, se mesure à minima en mois.

D'un point de vue concurrentiel, les offres à la journée n'existent que pour baiser artificiellement le coût supposé de la recherche de profils. Avec un effet de bord classique : encourager l'effet traitement de masse via la consultation d'un maximum de CV dans un délai limité.

 

Quel est mon intérêt de parrainer mes semblables ?

La première réaction est de penser que moins de compétition est la meilleure solution, que l'on soit Collaborateur ou Entreprise. Moins j'ai de concurrents, plus je suis bien placé pour être embauché. Moins j'ai de concurrence, plus je peux embaucher rapidement et à moindre coût.

C'est en fait exactement l'inverse qui est à considérer. En résumé, une excellente stratégie marketing est l'effet Las Vegas (ou place Vendôme ou rue Montgallet). Et ce qui fonctionne bien pour les jeux d'argent, les bijoux de luxe ou le matériel informatique n'a aucune raison de ne pas marcher pour le recrutement.

Côté Collaborateurs, plus il y a de membres inscrits à TalJob, plus l'intérêt des Entreprises de venir nous (me) rechercher sera grand. Et donc par voie de conséquence, plus vite et à meilleures conditions nous (je) le serons (serai). Côté Entreprises, le même raisonnement s'applique : plus il y aura de concurrents de mon secteur inscrits à TalJob, plus l'intérêt des futurs Collaborateurs qui m'intéressent de venir pour que nous (je) les rechercherions (recherche) sera grand. Et donc par voie de conséquence, plus notre (mon) processus de recrutement sera efficient : de meilleure qualité (Collaborateurs plus talentueux), à moindre dépense (plus de CV correspondant à mes critères) et plus rapidement (en conclusion).

Toujours pour les deux, le bénéfice complémentaire d'une démarche de parrainage est d'obtenir des avantages conséquents : pour les Collaborateurs, extension gratuite de la période d'abonnement (réduisant naturellement le coût mensuel du service) ; pour les Entreprises, augmentation gratuite du crédit pour les services TalJob (permettant d'en avoir plus pour le budget initial inchangé). Une vraie démarche gagnante / gagnante pour tous ! Sans compter que promouvoir une démarche éthique n'est pas vraiment un problème.

 

Ne vais-je pas contre mes intérêts en parrainant mes semblables ?

Bien au contraire, la démarche de parrainage est doublement payante pour tous. A court terme, elle vous permet de bénéficier de crédit supplémentaire, extension gratuite de la période d'abonnement pour les Collaborateurs ou augmentation gratuite du crédit pour les Entreprises. A moyen terme, elle renforce l'attractivité de TalJob pour tous : plus de Collaborateurs possibles pour les Entreprises et plus d'offres de postes proposés pour les Collaborateurs.

Pour TalJob, elle permet de réduire les frais promotionnels, en s'appuyant sur le relais bien plus puissant lié à la satisfaction de ses membres et au flux de propagation du "bouche à oreille" !

 

Les réductions conséquentes constatées lors de la période de pré-ouverture du site en France ne cachent-elles pas un tarif augmenté ensuite ?

Les réductions proposées lors de la phase de mise en place de TalJob en France correspondent naturellement au remerciement offert aux membres novateurs et découvreurs du service d'une part et à la contrepartie des contraintes liés à la montée en charge des services d'autre part. Ces remises (baisse du coût d'abonnement pour les Collaborateurs et augmentation gracieuse du crédit de service pour les Entreprises) sont associées à la période initiale uniquement, période limitée dans le temps par définition. Avec donc deux corollaires ; les nouveaux membres ont naturellement intérêt à souscrire une période initiale plus importante pour bénéficier d'un plus grand avantage financier ; les conditions liées au renouvellement du contrat sont fixes et telles que prévues au contrat sans remise, donc aucunement masquées ni soumises à évolution.

 

Pourquoi le CV anonyme est aussi peu diffusé alors qu'on en parle tant ?

La seule raison qui compte vraiment est économique. Les Entreprises n'y ont qu'un faible intérêt et les Collaborateurs peuvent difficilement influencer le système.

Cela prouve, si besoin en est, qu'il peut y avoir un écart entre les incantations politiques et leurs traductions économiques. Le marché de l'emploi est globalement en faveur des Entreprises (beaucoup de Collaborateurs recherchant des postes et faible niveau d'embauches se traduisant par un nombre de personnes sans emploi stable). Tant que les Entreprises trouvent sans souci majeur les nouveaux Collaborateurs qu'elles espèrent à coût et délai qui leur conviennent, elles ont peu d'intérêt pour investir et modifier leurs habitudes de recrutement. Le changement ne vient en général que par contrainte (aucune modification de la Loi à ce sujet) ou par avantage (facilité de recherche de candidats talentueux, coût plus faible, délai d'embauche réduit, amélioration de l'image).

TalJob permet aux Entreprises de bénéficier de ces avantages et donc au mode de recrutement basé sur une démarche éthique et le CV anonyme de se développer significativement.

De plus, TalJob permet aux Collaborateurs, grâce à son modèle économique non freemium, de pouvoir influencer économiquement le marché. Qui paye commande ! C'est donc paradoxalement le fait que les sites de mise en relation ne soient pas payants (pour les Collaborateurs) qui freine effectivement l'utilisation effective du CV anonyme.

    < pas de job >